Porter un casque à vélo n’est pas toujours évident pour tout le monde et pourtant il peut permettre d’éviter de graves lésions à la tête en cas de choc. 
A partir de mercredi 22 mars, les enfants de moins de 12 ans devront obligatoirement porter un casque à vélo.

A vélo, porter un casque n’est pas une affaire de style

Dès le 22 mars, le port du casque est rendu obligatoire pour les cyclistes de moins de 12 ans par une mesure du Gouvernement. En cas de non-respect de la règle, les parents ou le responsable de l’enfant pourront être sanctionnés par une amende de quatrième classe de 90 euros.
Pour information, le casque à vélo diminue de 70% le risque de blessures graves à la tête et de 31% pour les blessures mineures. Sachez que celui-ci est d’autant plus important chez les enfants car le risque de lésions cérébrales est également plus élevé.

Une nouvelle mesure visant à changer les comportements

Avec cette mesure, le Gouvernement entend sensibiliser l’ensemble de la population à porter un casque mais en particulier les enfants car ces derniers ne connaissent pas les dangers de la route et sont donc bien plus vulnérables. La Sécurité Routière espère que le fait de le rendre obligatoire avant 12 ans permettra aux enfants de conserver ce mécanisme lorsqu’ils grandiront et qu’ils le feront également porter à leurs enfants le moment venu.

Il a été démontré que les parents d’enfants portant un casque à vélo sont plus enclins à en porter un eux-mêmes.

Pour rappel, l’année dernière en France, 159 personnes sont décédées en vélo, il est donc inutile de rappeler que l’équipement de sécurité à vélo n’est pas facultatif mais bien primordial.

Une question ?

Nos conseillers vous répondent au 

01 76 29 75 00

Retrouvez également tous nos horaires et nos contacts