Les députés européens se sont rassemblés à la commission des transports pour décider d’une redevance routière liée à la distance parcourue et aux émissions de CO2 dégagées.

La redevance routière qu’est-ce que c’est ?

Basée sur le principe du pollueur-payeur, celle-ci se distinguera par la prise en compte de 2 critères dans l’équation du prix à la barrière de péage.

Le prix des péages sera ajusté selon l’usage : la distance parcourue et les émissions de CO2 seront les 2 critères déterminant le prix de ce dernier.

Ce système entrainera son lot d’avantages et d’inconvénients. En découlera un tarif de péage plus juste vis-à-vis du consommateur et de son usage de l’autoroute. Les propriétaires de véhicules polluants, les routiers… devraient donc s’attendre à une augmentation du tarif à la barrière.

Afin d’accompagner cette mesure, les barrières de péages seront équipées de la technologie de lecture automatique des plaques d’immatriculation (Lapi). Lorsque le véhicule se présentera à la barrière, il sera identifié et le système informatique, par rapprochement avec les données enregistrées à la gare d’entrée, établira immédiatement le trajet parcouru et le prix à payer, en fonction de la catégorie du véhicule.

La mesure est prévue pour quand ?

Votée mercredi 24 mai 2018 par la commission européenne des Transports, celle-ci sera appliquée dès 2021 pour les camions et à partir de 2026 pour les véhicules particuliers. Quoi qu’il en soit, les transports routiers sont responsables d’environ 27 % des émissions de gaz à effet de serre de l'Union européenne, il paraît donc primordial de lutter pour limiter nos émissions de CO2.

Une question ?

Nos conseillers vous répondent au 

01 76 29 75 00

Retrouvez également tous nos horaires et nos contacts