A compter de mi-juillet, les contrôles de police ne seront plus visibles sur les applications de GPS communautaire telles que Waze, Coyotte ou encore Tom-tom. La police sera en mesure de désactiver le signalement temporairement et dans des cas précis.

Surprendre l’alcoolémie et la drogue sur la route

Nommé « Harry Potter » en référence à la cape d’invisibilité, ce nouveau décret permettra aux forces de l’ordre d’interrompre ponctuellement le signalement des contrôles de police sur les applications de GPS communautaires.

Selon Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière : « Cette mesure sera appliquée uniquement lorsque les forces de l’ordre feront des contrôles d’anticriminalité, d’alcoolémie et de drogue ».

29% des accidents mortels sont imputables à l’alcool et 22% aux stupéfiants. Avec de tels chiffres, l’Etat souhaite reprendre la main sur sa capacité à contrôler les conducteurs roublards évitant les contrôles grâce à des appli comme Waze.

La vitesse n’est pas concernée par l’absence de signalement des contrôles

Bonne nouvelle ! Comme l’indique la sécurité routière, les contrôles de vitesse seront toujours signalés car ils auraient apparemment une influence positive à faire lever le pied aux conducteurs pressés. Pour conclure, la mesure pourra également être déployée dans le cadre d’attentat ou d’enlèvement par exemple.

Une question ?

Nos conseillers vous répondent au 

01 76 29 75 00

Retrouvez également tous nos horaires et nos contacts